Tout savoir sur le risque de change

Risque de change

Les activités commerciales d’un pays à un autre mettent en évidence plusieurs facteurs. Parmi ceux-ci, il y a la devise monétaire qui influence beaucoup les paiements. Elle peut faire l’objet d’un risque de change au sein d’une entreprise. Cependant, certains entrepreneurs se demandent en quoi consiste un risque de change. Quels sont les types d’entreprises qui peuvent être victimes de ce phénomène ? Comment éviter le risque de change ?

Qu’est-ce que le risque de change ?

Le risque de change est une variable incertaine du taux de change d’une monnaie par rapport à une autre. La devise monétaire entre les monnaies n’est pas identique. Autrement dit, la valeur de l’euro n’est pas la même que celle du dollar. De ce fait, le risque de change suppose qu’une monnaie peut perdre de valeur face à une autre selon son taux de change. La variation future du taux de change peut alors devenir un risque très malveillant pour certaines entreprises.

Quels types d’entreprises sont concernés par le risque de change ?

Les entreprises qui développent des activités commerciales à l’international sont celles qui sont concernées par ce type de risque. Le risque de change survient lorsque l’entreprise exporte un produit vers un pays étranger et est payée avec une monnaie ayant moins de valeur que celle du pays où elle est implantée. Ce sont donc les exportateurs et les importateurs qui font face à ce type de problème, vu que tous les pays n’ont pas les mêmes monnaies. Cela dépend de l’espace et des dispositions structurelles et économiques.

Quels sont les effets du risque de change au sein de l’entreprise ?

Si l’on considère le risque de change comme un problème pour les entreprises, c’est parce que cela engendre des effets négatifs. Il agit sur les ressources financières de l’entreprise et crée un vide au niveau des charges d’exportation. Normalement, une entreprise internationale exporte son produit pour recevoir un revenu susceptible de combler les charges. Mais avec la baisse du taux de change, elle risque d’obtenir un revenu plus restreint.

De plus, le risque de change peut avoir un effet direct sur le montant des factures et la compétitivité des produits de l’entreprise. La variation du taux de change peut conduire à la baisse de la production. Les entreprises concurrentielles pourront prendre le dessus sur le marché et ce serait une faillite considérable. C’est pour toutes ces raisons qu’il faut des solutions pour faire face à ce risque.

Quelles sont les alternatives possibles pour éviter le risque de change ?

Le risque de change peut être prévenu à travers plusieurs alternatives. Cela revient surtout à l’organe de trésorerie de mettre en place des dispositifs de couverture. Il existe des banques et des compagnies d’assurance qui offrent des services de couverture de change pour aider les entreprises. Ces dernières peuvent souscrire à des contrats de change à court ou à long terme selon les conditions préétablies par les institutions financières.

Par ailleurs, l’entreprise peut elle-même, créer un compte professionnel pour y faire des réserves de change. Ces réserves viseront à soutenir les activités lorsque la fluctuation des devises survient. Pour y parvenir, il faudra réorganiser toutes les ressources et les réorienter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *