Les conditions pour une création de micro entreprise

Création de micro entreprise

Plus d’une personne rêve de devenir micro entrepreneur. En effet, ils préfèrent travailler à leur propre compte et de jouir des nombreux avantages. Alors, même si la création de micro-entreprise ne présente pas de risque, il est important de prendre le temps nécessaire pour s’informer avant de s’engager. C’est ainsi que le présent article juge bon de vous exposer certaines conditions indispensables à la création de micro-entreprise. Découvrez-les.

Micro-entreprise : qu’est-ce que c’est ?

L’auto-entreprise et Micro-entreprise ne présent pas en tant que telle de différence depuis décembre 2015. C’est juste que le terme micro est venu substituer le celui d’auto. Par signification, il est donc une entreprise individuelle. Micro-entreprise jouit d’un régime social et fiscal amélioré pour favoriser tout le monde de se lancer.

Micro-entreprise s’adresse à qui ?

La création d’une micro-entreprise peut être la volonté de toutes les personnes désirant exercer une activité indépendante. Si vous en faites partie, il y a des conditions auxquelles vous devez vous conformer. Il s’agit de :

  • Être mineur ou majeur émancipé ;
  • Avoir une adresse en France ;
  • Ne pas être déjà travailleur non-salarié ;

Pour le cas des personnes ressortissantes d’autres continents outre que celui de l’Europe, il leur suffit d’avoir l’autorisation d’un séjour temporaire afin de se lancer dans ladite création. Cependant, si c’est pour cumuler cette nouvelle activité à un autre emploi, voici les conditions à respecter :

  • Éviter de concurrencer votre employeur actuel,
  • Se conformer au règlement de votre principale entreprise : autorise-t-elle l’exercice d’activité indépendante telle que la création d’un micro entreprise ?
  • Demandez un temps partiel si vous êtes un fonctionnaire à temps plein ;

Démarches à suivre pour la création

Il est simple de créer son micro entreprise. D’abord, elle ne nécessite pas de dépense pour vous faire chef d’entreprise. En cela, la déclaration du début d’activités se fait à zéro franc. Les choses ont même évolué et toutes formalités se remplissent depuis 2017 en ligne. En effet, il faut se rendre sur le site de CFE qui correspond au type d’activité à développer dans votre entreprise.

Les commerçants

Les commerçants doivent s’inscrire sur le site de CCI. La chambre du commerce et de l’industrie gère votre inscription et finalise votre demande.

Les artisans

La Chambre des Métiers et de l’Artisanat CMA se charge des inscriptions des artisans. Il vous enregistrera dans le répertoire des métiers. Par ailleurs, les personnes dont les activités sont de l’auto entrepreneuriale donc libre, devront collaborer avec l’URSSAF. Pour y arriver, vous avez deux possibilités. Soit vous vous rendrez chez eux ou vous le faites en ligne comme il est évoqué dans cet article. Dans le premier cas, vous devez prendre un rendez-vous avec eux tandis que pour le second cas il vous suffit de vous connecter à leur site. Par conséquent, ces trois organismes vous donneront des détails suivis des explications au sujet de la procédure de la création de votre micro-entreprise. Passé cette étape, le numéro SIRET de votre entreprise vous parviendra dans au plus tard quatre semaines et vous pouvez commencer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *