Capacité d’emprunt : définition, calcul et importance

Capacité d’emprunt

Il est fréquent d’avoir recours à un prêt pour la réalisation d’un projet. Néanmoins, pour y parvenir, il faut vous assurer de vos aptitudes à faire face à un certain nombre de facteurs dont la gestion des échéances d’un crédit immobilier. Ceci dépend totalement de votre capacité d’emprunt. Voici ce qu’il faut savoir sur la possibilité d’emprunt ?

Qu’est-ce que la capacité d’emprunt ?

La capacité d’emprunt symbolise la somme maximale que vous avez la possibilité d’emprunter sur une certaine période selon vos revenus financiers et vos obligations mensuelles. Il représente plus spécifiquement le plafond de montant qui peut vous être accordé pour un prêt par une institution bancaire. En effet, évaluer sa capacité d’emprunt permet d’envisager au préalable la somme qui peut être perçue et de pouvoir faire une demande de prêt sereinement.  De plus, cela vous aide à optimiser votre demande de prêt. Avoir une idée de la modalité de payement et surtout des dépenses de la vie quotidienne aide à l’établissement d’un meilleur budget incluant le remboursement de votre prêt. La capacité d’emprunt est la composante majeure de la capacité d’achat de l’emprunteur, en plus de ses apports personnels ou des prêts complémentaires comme le prêt à taux zéro. Ainsi la capacité d’endettement c’est le taux de crédit éventuel qui serait favorable à l’emprunteur. Il ne varie absolument pas suivant l’apport personnel de ce dernier.

Comment calculer la capacité d’emprunt ?

La capacité d’emprunt maximale d’un ménage constitue en réalité 35 % de ses revenus. La formule pour obtenir un résultat approximatif est donc égal aux revenus total avec soustraction des charges multiplier par 35 diviser 100%.

Par ailleurs, certains éléments sont pris en compte dans ce calcul :

  • le taux d’endettement,
  • les revenus,
  • les charges existantes,
  • le montant de l’apport personnel,
  • le montant souhaité des mensualités du prêt,
  • la durée de remboursement.

Il faut noter que les calculateurs en ligne sont moins fiables vu qu’ils n’embrassent pas tous les aspects. Il est donc recommandé de se rapprocher d’un courtier ou d’une banque pour un calcul exact.

Quelle est l’importance de la capacité d’emprunt ?

Il est primordial de connaître la capacité d’emprunt, que ce soit pour la banque ou pour l’emprunteur. Ceci dans le but d’éviter une quelconque complication pendant le paiement du crédit.

Importance de la capacité d’emprunt pour un emprunteur

Avant de se lancer dans une demande de crédit, il est crucial de faire le point sur ses finances. Généralement, un dossier monté de façon impeccable augmente les chances d’obtenir une réponse positive. Pour cela, il faut discerner la fourchette de montant favorable au risque de rejet de la demande, en prenant en compte :

  • le taux d’intérêt qui varie souvent d’un établissement à un autre
  • l’impact des situations personnelles et professionnelles sur le dossier de l’emprunteur.

Importance de la capacité d’emprunt pour une banque

Un certain nombre de paramètres interviennent lors de l’étude d’un dossier de demande de prêt. Le calcul de la capacité d’emprunt du client en fait partie. La banque se charge alors de comptabiliser les données financières du client afin de décider de son éligibilité au crédit. Il est en fait indéniable pour une banque de savoir si le client peut s’acquitter de sa dette. Tout ceci dans le but d’éviter de se retrouver avec des clients en état de surendettement.

Quels sont les critères indispensables à l’estimation d’une capacité d’emprunt ?

Plusieurs critères sont nécessaires pour calculer une capacité d’emprunt avec précision. Il s’agit essentiellement de :

  • du salaire net ;
  • des primes contractuelles durables ;
  • des pensions alimentaires, de retraites et d’invalidité ;
  • des revenus professionnels de sources parallèles ;
  • la situation matrimoniale ;
  • le type de contrat de travail : un CDD ou un CDI, intérim, etc.
  • les crédits en cours de remboursement
  • les relevés de compte.

Par ailleurs, les critères varient d’une banque à l’autre et chacune possède son mode d’emploi.

Les différents types de crédits bancaires

De plus en plus de personnes physiques et morales s’adonnent aux prêts bancaires afin d’atteindre leur objectif futur. Pour cela, un pléthore de crédits est proposé par les institutions financières.

Les différents types de crédits bancaires pour les particuliers

Les différents types de crédits bancaires pour les particuliers sont nombreuses. Voici quelques types de crédits auxquels peuvent adhérer une personne physique :

  • Le crédit-bail ou leasing : c’est une forme de crédit de bien dont le locataire peut dans les clauses du contrat devenir propriétaire. Il peut s’agir d’une location d’un bien immobilier, d’un fonds de commerce, une voiture, etc.
  • Le crédit à la consommation : il désigne un contrat par lequel de l’argent est mis à la disposition de l’emprunteur qui pourra rembourser graduellement. Il englobe le crédit affecté, l’achat à crédit ou la vente à tempérament, le prêt personnel, le crédit revolving et l’ouverture de crédit.
  • Le crédit immobilier : il sert à financer l’achat ou des travaux sur un bien immobilier.

Les différents types de crédits bancaires pour les entreprises

En ce qui concerne les personnes morales, on en compte quelques-uns :

  • Le crédit d’exploitation : il a pour objectif de pallier le manque de financement d’une entreprise en phase d’exploitation.
  • Le crédit d’investissement : c’est un crédit accordé à une entreprise afin de développer ou de renouveler son outil de travail.
  • Le crédit-bail
  • Le prêt syndiqué : c’est un type de prêt accordé à une même entreprise par plusieurs banques syndiquées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *